Maison SCHÖNER WOHNEN MONO

Ne serait-il pas idéal d’avoir une maison qui puisse s’adapter aux changements de nos conditions de vie ? Une maison qui conviendrait aussi bien à un couple qu’à une famille qui s’agrandit ou à une communauté intergénérationnelle ? C’est exactement ce qu’offre la maison SCHÖNER WOHNEN MONO. L’astuce : un plan de maison carré et des cloisons flexibles permettent de créer des pièces de dimensions équivalentes qui peuvent être utilisées ou transformées individuellement.

Ce concept est absolument nouveau et réagit aux nouvelles tendances et défis dans le secteur du bâtiment et de la construction. Car, force est de constater que conformément à la tendance à la personnalisation du type « my home is my castle », les maisons sont devenues toujours plus complexes, plus grandes et forcément plus chères. Cependant, nombreuses sont les familles propriétaires qui exigent des maisons à un prix abordable leur laissant suffisamment d’espaces de liberté pour d’autres besoins personnels. Par ailleurs, les prix des terrains en forte augmentation dans les zones résidentielles attractives exigent également des concepts à petite échelle et abordables. Il est évident que tout le monde sait vendre plus cher !

C’est pourquoi, la volonté commune de SCHÖNER WOHNEN et SchwörerHaus était, au départ, de concevoir une maison à la fois moderne, qui convienne très bien à des petites parcelles à faible distance des voisins, destinée tout aussi bien à un couple sans enfant qu’à une famille avec trois enfants et avec l’accessibilité en plus. La maison MONO en est capable !

Fotos: Christian Burmester

Variantes

L’enveloppe ne fait qu’« un », offre protection et sécurité. Façade et toit fusionnent pour former une entité unique. Finalement, l’image réductrice de la façade devient la caractéristique emblématique de la maison SCHÖNER WOHNEN MONO reconnaissable entre toutes. « Car, ce qui s’appuie sur des bases solides perdure », dit Johannes Schwörer.

MONO un

  • Toit en selle à 35 degrés
  • Surface habitable de 126 m2 environ
  • Chauffage à l'air frais
  • Fenêtres en PVC blanc
  • Crépi blanc départ usine
  • Exécution presque terminée*

MONO deux

  • Toit en selle à 20 degrés
  • Surface habitable de 130 m² environ
  • Étage aménagé jusqu'à hauteur de pignon
  • Chauffage à l'air frais
  • Chauffage par le sol électrique
  • Fenêtre en PVC anthracite/blanc
  • Crépi blanc départ usine
  • Exécution presque terminée*

MONO trois

  • Toit en selle à 20 degrés
  • Surface habitable de 130 m² environ
  • Étage aménagé jusqu'à hauteur de pignon
  • Chauffage par le sol avec pompe à chaleur
  • Fenêtre en PVC anthracite/blanc
  • Revêtement à lamelles en bois
  • Exécution presque terminée*

* à partir du bord supérieur du radier ; porte à battants de terrasse au ras du sol (largeur 195 cm) en PVC avec volets roulants ; salles de bain avec tous les articles sanitaires, murs carrelés, sans carrelage au sol ; sans peinture, lambris, sols, portes intérieures et cuisine

Plans

Un plan carré organisé de façon ingénieuse permet d’aménager les pièces de façon à qu’elles remplissent différentes fonctions au cours de la vie. Puisqu’elle n’a que deux murs portants, le pignon peut être orienté dans toutes les directions. La maison reste telle qu’elle, néanmoins, elle répond à différents besoins. Le corps du bâtiment minimaliste et les fenêtres disposées avec parcimonie peuvent paraître étranges au premier abord mais tout est étudié avec le plus grand soin. Egalement en termes de prix qui s’avère abordable. La maison offre suffisamment de protection à la vie privée et d’espace, les fenêtres donnent une lumière optimale créant de magnifiques axes lumineux. Une tendance qui suscite un grand intérêt, marque son temps et représente une solution d’avenir.

Le concept de lotissement 21

La maison ne doit guère changer depuis l’extérieur, seuls le toit en selle et la façade peuvent varier. Par contre, l’aménagement intérieur est extrêmement flexible. La conception du plan d’ensemble remonte aux maisons de lotissement des années 1930. La disposition centrale de la structure portante du bâtiment permet de concevoir un plan neutre avec des pièces de taille égale. La maison SCHÖNER WOHNEN MONO est ainsi une maison adaptée aux différentes phases de la vie.

Avec le salon à l’étage, le « chez-soi » devient l’espace privé de la famille où l’on peut s’isoler du reste du monde. Par contre, l'espace généreux cuisine/salle à manger situé au rez-de-chaussée se caractérise par sa convivialité. L’avantage : cela permet d’aménager une grande pièce supplémentaire au RDC pour, par exemple, soigner un proche à domicile, aménager un espace pour un jeune membre de la famille ou installer un Home-Office.

Illustration: SoHoArchitektur, Memmingen

MONO reçoit le certificat de qualité de l’air ambiant

Les valeurs mesurées dans la maison SCHÖNER WOHNEN MONO sont clairement inférieures aux exigences du certificat de l’air ambiant de l’institut Sentinel Haus pour l’ensemble des composants organiques volatiles totaux (COVT) et pour le formaldéhyde. Ainsi les recommandations de l'Agence allemande de l'environnement (Umweltbundesamt) et de l’organisation mondiale de la santé (OMS) sont pleinement respectées. La maison témoin réalisée à Mannheim a été testée entièrement assemblée et aménagée.

Lors de la remise du certificat à Johannes Schwörer, Peter Bachmann, directeur de l’institut Sentinel Haus a souligné le rôle précurseur de SchwörerHaus pour un habitat plus sain : « Du contrôle de chaque matériau individuel à la maison finie, nous avons examiné les effets sur la santé de tous les produits de construction ayant un impact sur la qualité de l’air. SchwörerHaus assume ici une responsabilité importante de nature à garantir la santé des maîtres d'ouvrage et des utilisateurs de ses maisons et bâtiments. » Ce sont précisément les enfants, les personnes âgées et les personnes en mauvais état de santé qui ont besoin d’une bonne qualité de l’air ambiant.

En savoir plus